,

Ce que vous coûte votre syndic


La plupart d’entre vous connaissez le montant des charges dont vous vous acquittez au titre de votre logement, mais rares sont ceux qui peuvent en faire le détail. Pour accomplir cette tâche, vous avez alors recours à un syndic professionnel la plupart du temps.

Le syndic coûte en moyenne 150€ par an et par copropriétaire. Celui-ci a pour mission de gérer les parties communes de la copropriété, et perçoit à ce titre, un montant forfaitaire.

Les honoraires forfaitaires englobent les actes de gestion courante, notamment la gestion du personnel de la copropriété et les souscriptions des polices d’assurances. A ces honoraires s’ajoutent ensuite des frais supplémentaires au titre de prestations particulières facturées en sus. Il s’agit entre autres de frais liés au déplacement du syndic, à la gestion du compte bancaire, à la conduite de travaux, à la relance des impayés, aux dépenses administratives, …

Dans les faits, les syndics proposent souvent des contrats forfaitaires intéressants et attractifs afin de décrocher les gestions de copropriétés, et font ensuite gonfler leurs factures grâce aux commissions réclamées à la faveur de « missions exceptionnelles ». Cette manoeuvre est tout à fait légale, il est donc très important d’étudier le détail de l’argent versé à votre syndic.

Les abus qui vous coûtent le plus d’argent sont les frais d’assemblée générale, de coordination de travaux et les frais administratifs.

Assemblée générale : les syndics facturent souvent leur présence aux assemblées générales si celles-ci ont lieu en dehors de leurs heures d’ouverture, vérifiez donc les horaires de votre syndic, et que les réunions ne soient pas commissionnées s’il est ouvert. De plus les assemblées extraordinaires ne doivent pas faire l’objet d’honoraires supplémentaires, veillez y d’autant plus si votre syndic à tendance à multiplier ce type de réunion.

Conduite de travaux : le syndic est mandaté par la copropriété pour trouver l’entreprise qui réalisera les travaux votés. Pour cela, il est rémunéré à proportion du coût réel des travaux. Veillez donc à ce qu’il ne choisisse pas le devis le plus élevé, ou encore qu’il change régulièrement de prestataire pour les aménagements de la copropriété.

Frais administratifs : c’est le poste de dépenses le plus difficile à contrôler. A moins de calculer minutieusement ce que coûte les timbres, enveloppes, photocopies, envois recommandés, vous aurez du mal à en estimer la valeur exacte, et bien des syndics sont tentés de les surfacturer. D’autant plus, que ces frais annualisés et répartis entre copropriétaires passent inaperçus.

Si après vérification, vous trouvez que votre syndic vous prend trop d’argent, vous pouvez le révoquer, uniquement en assemblée générale. Vous pourrez alors opter pour un autre syndic professionnel, ou par souci d’économie pour un syndic bénévole.

syndic

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%