,

Comment tirer profit d’un terrain non constructible ?


Il est rare que l’on achète un terrain non constructible mais on en hérite le plus souvent et on se demande ce que l’on pourrait bien en faire.

Vous le savez la problématique d’un terrain inconstructible c’est que vous ne pouvez pas y construire de maison. Cependant, il y a quelques astuces à connaitre pour pouvoir tirer profit de cette situation.

Si sa valeur est bien moindre qu’un terrain à bâtir, posséder du foncier reste rentable au plan financier. Pour preuve, la parcelle s’est valorisée au fil des années pour gagner plus de 40 % en quinze ans, à en croire la Fnsafer (Fédération nationale des sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural). Bien sûr le prix grimpe d’autant plus que l’on se trouve à proximité d’une zone urbaine. Car posséder un terrain c’est détenir un bien à forte valeur ajoutée… potentielle. Un simple jeu d’écriture sur un document d’urbanisme applicable dans la commune et la valeur s’envole. C’est donc un pari long terme qui peut s’avérer très rentable.

La situation d’un terrain non constructible peut évoluer au fil des années en fonction du plan d’urbanisme donc votre terrain peut devenir une véritable mine d’or en fonction de son emplacement s’il passe constructible.

Donc soyez patient et renseignez vous auprès de la mairie pour les évolutions concernant votre terrain.

Reste qu’il est toujours possible de plaider sa cause auprès de l’administration. Comment ? En intentant un recours en dehors de tout procès ! Encore faut-il que votre intérêt personnel rejoigne celui de la commune. Autant dire qu’il faut déployer de solides arguments et faire preuve d’un brin de diplomatie locale…

Le plus efficace, est sans doute de traiter avec un promoteur qui a des visées sur votre terrain non encore constructible. L’intérêt ? Percevoir une indemnité d’immobilisation tant que le terrain ne change pas de régime. En contrepartie, vous vous engagez à vendre la parcelle à ce professionnel le jour où elle s’ouvre à l’urbanisation. L’opération, vu le prix du mètre carré du foncier à bâtir, peut rapporter gros, malgré une taxation spécifique liée au classement en zone constructible. La prudence commande, pour bien border l’opération, de prendre conseil auprès d’un avocat.

Au final, si vous préférez vous séparer de votre parcelle non constructible, il ne faut pas tardez à trouver un acquéreur ! Si vous signez avant le 31 août 2014, vous pouvez bénéficier de l’abattement exceptionnel de 25 % sur la plus-value immobilière taxable. Un cadeau qui ne concerne pas les terrains à bâtir…

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%